La santé et la sécurité au Vietnam

Pour que votre séjour se passe sans encombre, vous devez suivre quelques consignes de santé et de sécurité. En Asie et surtout en Vietnam, cette recommandation a réellement son importance. Le Vietnam est une destination fabuleuse qui mérite réellement le détour. De plus, il fait partie des destinations touristiques les moins chères au monde. Il est recommandé si vous avez un petit budget. Cependant, Vietnam fait partie des endroits à risque pour certaines maladies comme la malaria ou encore la dengue. Vous devez vous en prémunir pour éviter que votre séjour se transforme en cauchemar.

Les recommandations de santé en Vietnam

Quelques vaccins et traitements sont obligatoires avant de franchir le territoire vietnamien. Cependant, vous devez faire vos traitements en France pour éviter de tomber sur vaccin contrefaçons. C’est très pratique dans le pays, et ce malgré la libéralisation du marché, et ce, même dans une pharmacie officielle. Si vous avez de traitements particuliers à suivre, évitez d’acheter vos médicaments sur place, sauf si vous n’avez pas d’autres choix. Vous devez avoir une trousse à pharmacie contenant des antibiotiques intestinaux, des antalgiques et des inhibiteurs de sécrétion intestinale. N’emmenez pas votre pharmacie avec vous, n’emportez que les médicaments qui vous seront utiles durant votre voyage. En effet, s’ils ne sont pas déclarés, avec une ordonnance bien précise, les douanes leurs confisqueront, et vous pourrez être soupçonné de trafic illégal de médicaments.

Les maladies à risque

Certaines maladies tropicales sont mortelles si vous n’agissez pas rapidement.

  • Le virus zika a été répertorié en 2017. Son risque de contamination est considéré comme élevé. L’on peut facilement la contracter suite à la piqûre d’un moustique porteur du virus. Les principaux cas ont été dépistés en Thaïlande, mais la maladie se propage également au Vietnam. Pour vous en protéger, vous devez vous munir d’un répulsif à moustique et d’une moustiquaire pour éviter les piqûres.
  • Le Vietnam connaît également une forte épidémie de dengue que certains voyageurs ont surnommée « la grippe tropicale ». Plus de 122 000 cas ont été recensés en 2016, dont huit mortels. Vous pouvez être contaminé si vous vous faites piquer par un moustique qui porte déjà le virus. Ce sont surtout les enfants qui sont les plus sensibles à la maladie. Il n’y a pas encore de vaccin pour s’en prémunir, mais pour éviter de l’attraper, il faut se couvrir et utiliser des produits antimoustiques sur les parties les plus exposées de votre corps.
  • Existant dans le pays depuis plusieurs années, l’encéphalite japonaise fait également des ravages sur territoire vietnamien. Les plus importantes épidémies surviennent durant la période des moussons. Elle provoque des séquelles neurologiques souvent mortelles. Vous devez vous faire vacciner contre la maladie avant de prendre l’avion pour le Vietnam. La vaccination est obligatoire si vous devez vous y rendre durant la mousson.
    Les médecins européens connaissent mal le paludisme vietnamien. Leurs prescriptions sont parfois erronées.
    C’est une maladie redoutable, voire mortelle, mais il existe déjà un traitement spécifique pour s’en prémunir. Le paludisme ne sévit que dans une zone restreinte du pays. Malgré cela, protégez-vous des piqures de moustiques en utilisant des répulsifs antimoustiques et en dormant sous une moustiquaire enduit d’insecticide. Les produits antimoustiques que l’on enduit sur le corps sont vraiment efficaces, mais évitez de les acheter sur place, car ils peuvent être contrefaits. Vous devez également des traitements antipaludiques.

L’alimentation et l’eau

Certaines maladies peuvent également se transmettre par la nourriture et l’eau non potable. Pour éviter d’attraper du gastro-entérique, vous devez éviter de consommer des aliments non cuits et des légumes non lavés et non pelés. Ne buvez également du lait non bouilli, car il peut véhiculer des bactéries néfastes pour la santé. Attention également au mollusque et les coquillages. Toutes les soupes, les aliments frits et cuits ne présentent aucun risque.
Pour l’eau, ne buvez que celles en bouteille. Si vous déjeunez au restaurant, demandez une bouteille d’eau encore cachetée. Vous pouvez également boire de l’eau pétillante, mais demandez à ce que l’on ouvre la bouteille devant vous.

D’autres informations à savoir avant votre départ

Pour se préserver du bruit qui est présent partout et à tout moment, munissez-vous de bouchons en PVC pour vos oreilles.
Si vous tombez gravement malade, vous devez vous rendre le plus rapidement possible dans les grandes villes. L’infrastructure sanitaire locale n’est réellement pas équipée pour traiter certaines maladies. N’hésitez pas à demander a votre hôtel la liste de tous les médecins disponibles et qui parlent votre langue. Cela facilitera la prise en charge. Certaines villes comme Hồ Chí Minh-Ville disposent quand même une structure sanitaire privée comme l’hôpital franco-vietnamien à Hồ Chí Minh-Ville et l’International SOS Clinic qui vous permettra de profiter de soins de qualité. Si vous souffrez d’une maladie cardio-vasculaire, vous pouvez vous rendre au Centre médical international qui se trouve à Hồ Chí Minh-Ville. Vous devez être rapatrié vers une destination beaucoup plus équipée et apte à traiter votre maladie, comme Bangkok par exemple, qui se trouve à environ 1h de vol de Vietnam, ou encore à Hong-Kong ou Singapour. Dans ce cas, assurez-vous que votre assurance voyage puisse couvrir les frais de rapatriement.

Les règles de sécurité

Le Vietnam est pays assez sûr, mais pour éviter les mésaventures, il faut toujours suivre des consignes de sécurité assez strictes. Les voles à l’arraché sont un phénomène récurrent dans certains quartiers, surtout à Hồ Chí Minh-Ville. Le problème touche aussi bien les touristes que les locaux et la police locale tente déjà de le résoudre le problème. Les délinquants sont surtout issus des bas quartiers, mais ils viennent dans les beaux quartiers pour commettre les délits. Ils ne volent que les sacs, les téléphones portables et les objets de valeur qu’ils trouvent. Ils ne sont violents que rarement. Ils sont rapides et habiles que les victimes restent impuissantes après être dépouillées. Pour éviter de vous faire voler, vous devez éviter de porter des objets de valeurs en pleine rue. Vous devez également apprendre à vous fondre dans la foule et éviter d’attirer l’attention sur vous. Évitez de porter de gros sacs et limiter les liquidités sur vous. Sécurisez également vos bagages dans votre chambre d’hôtel. N’y laissez aucun objet de valeur et mettez un cadenas sur votre sac et votre valise. Cela dissuadera les voleurs de vous voler. Si la chambre contient un coffre-fort, laissez-y votre argent, vos bijoux et tous les objets qui ont de la valeur.

Les bruits et les pollutions

Si vous ne supportez pas le bruit, vous aurez du mal à apprécier votre séjour. Le bruit fait partie des quotidiens des habitants de jour comme de nuit, à cause surtout de la circulation. Le bruit des klaxons cadence votre journée. Si cela se calme durant la nuit, les bruits des karaokés viennent envahir la nuit, et ce dès 7h du soir. Pour un séjour plus tranquille, utilisez donc des bouchons pour oreille.

Les escroqueries

Les Vietnamiens ne sont pas des arnaqueurs, mais il y a toujours ceux qui arrivent à ternir l’image de locaux. L’arnaque peut survenir à tout moment. Il faut être vigilant pour ne pas en être victime. Quand vous montez dans un taxi, n’hésitez pas à vérifier le compteur pour savoir qu’il n’est pas trafiqué. Il arrive également que certains bus ne respectent pas les itinéraires fixés, etc.

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *